Abraham Hansplein

Son nom ne vous dit peut-être rien –et sa petite-fille, Mimi Smith, trouve que c’est dommage. «Mes parents pensent qu’il est trop souvent sous-estimé en tant qu’écrivain», déclare-t-elle. Elle entend y remédier, et en partie grâce à Sabato. 

Si vous voulez vous plonger dans l’œuvre de Hans après cette visite, son titre le plus connu est «De gek van de Molenberg» (1929), qui n’a aucun lien avec les deux gigantesques statues orange sur la place, les «Deux grands hommes AVL», de l’artiste néerlandais Joep Van Lieshout.

Texte: An Bogaerts
Photos: Jelle Vans

Continuer le circuit
Avec le soutien de